Guides

Guide sur le choix et l’installation des conduits de fumée pour poêles à bois

Dans cet article, nous allons aborder les différents aspects concernant le choix et l’installation des conduits de fumée pour les poêles à bois. Nous verrons les types de conduits existants, ainsi que les règles de sécurité et les bonnes pratiques pour une installation réussie.

Les types de conduits de fumée pour poêles à bois

Il existe principalement deux familles de conduits de fumée : les conduits en maçonnerie et les éléments métalliques. Ces conduits doivent résister aux feux de cheminée et à la corrosion. Contrairement aux conduits pour poêles à granulés, il n’est pas obligatoire qu’ils soient résistants à l’humidité.

Les conduits en maçonnerie

Ce type de conduit est composé de briques réfractaires ou de boisseaux en terre cuite. Ils sont plus longs et plus coûteux à installer que les conduits métalliques, mais offrent une meilleure isolation thermique.

Les conduits métalliques

Ces conduits sont souvent constitués d’acier inoxydable et présentent plusieurs avantages : légers, étanches, résistants à la chaleur et à la corrosion, ils permettent une évacuation rapide des fumées et adhèrent peu à la suie. De plus, ils sont esthétiques et disponibles en différentes couleurs.

Choix du diamètre du conduit

Le diamètre du conduit doit être au moins égal à celui prescrit par le fabricant du poêle (généralement 150 mm pour les poêles à bois). Il est interdit de modifier ce diamètre, d’utiliser des épaisseurs ou marques différentes, ou d’ajuster le conduit sans garantir une étanchéité parfaite.

Respect des distances de sécurité

La distance de sécurité est la distance minimale qui doit séparer le conduit de fumée des matériaux combustibles environnants. Cette distance dépend des propriétés techniques du conduit et notamment de sa résistance thermique. En général, elle est de 8 cm pour les conduits en maçonnerie et de 5 cm pour les conduits métalliques isolés. Les consignes du fabricant du conduit peuvent préciser une autre distance; il faut alors respecter la plus grande valeur.

Coffrage et protection du conduit

Lorsqu’un conduit traverse une zone habitée, il doit être protégé par un coffrage ou un habillage. Ce coffrage permet de protéger les occupants en évitant qu’ils ne touchent le conduit ou ne posent des objets contre lui, et de garantir l’intégrité de l’installation en empêchant la déformation ou le déverrouillage des éléments du conduit. Le coffrage doit maintenir une distance de 3 à 5 cm entre le conduit et tous matériaux inflammables.

Conseils pour une installation réussie

  • Assurez-vous que votre conduit présente une section uniforme sur toute sa hauteur
  • Utilisez un conduit isolé lorsque la sortie se situe sur le côté du toit plutôt qu’à 40 cm au-dessus de la faîtière
  • Gardez une trace du modèle de conduit utilisé pour faciliter les éventuelles réparations ou remplacements futurs

En conclusion, l’installation d’un conduit de fumée pour un poêle à bois est une étape cruciale qui doit être réalisée avec soin et en respectant les normes de sécurité.

Le choix du type de conduit, du diamètre et des distances de sécurité doivent être effectués conformément aux instructions du fabricant et aux réglementations en vigueur. Prenez le temps de bien choisir et installer votre conduit pour profiter pleinement de votre poêle à bois en toute sécurité.

Julien Macé

Laissez un commentaire

  • Commentaire par Filhoulaud
    Filhoulaud
    13 avril 2024 à 15h13

    Installation d’un poêle à granulés et gainage de la cheminee

  • Merci d'éviter tout message insultant/offensant pour la page Guide sur le choix et l’installation des conduits de fumée pour poêles à bois si vous souhaitez être publié.